«Je me suis bien remis en route, après ma fracture de la clavicule, conséquence d’une chute lors de ma dernière course en 2013, l’épreuve pro 1.1 de Putte-Kapellen», explique cet étudiant en électro-mécanique, qui devra combiner ses stages et le vélo, en mars. «En tout, je suis resté cinq semaines sans rouler, car je me suis aussi fait opérer des dents de sagesse. J’ai donc pris un peu de retard, même si j’avais repris par du rouleau. Mais, comme l’hiver a été assez clément jusqu’à ces dernières semaines, j’ai bien roulé. Et je commence à bien enchaîner les longues sorties.»

S’il n’a pas de stage prévu au soleil, avant d’aborder les premières courses, Alexandre Seny espère néanmoins être bien pour cette saison 2014, sa deuxième dans les rangs des espoirs. Qu’en espère-t-il? «J’ai bien conscience que ce ne sont pas les kermesses qui sont importantes. Mais, si je pouvais m’y faire plaisir en obtenant quelques podiums, ce serait bien, avance le coureur, qui a été conservé dans l’équipe continentale T Palm-PCW. Ensuite, j’aimerais plus me montrer sur les grosses courses, y être plus actif, notamment en allant dans les échappées. Et aussi en obtenant des Tops 20. Cette année, j’ai envie d’être repris pour le Tour de Namur et de refaire des belles courses comme Binche-Chimay-Binche ou Paris-Tours espoirs.»J.Gt.

Source: Vers l'Avenir Namur du 30 janvier 2013